pMp : le petit Monde de paulo

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 31 janvier 2007

CNE, Contrat unique : l'escroquerie

Renaud DELY publie dans Libé l'édito que j'aurais voulu écrire, consacré à l'Escroquerie (c'est son titre) de Nicolas Sarkozy sur le futur Contrat unique.
Extraits :
"Qui ne souscrirait à l'idée de rendre plus lisible les mécanismes du marché du travail ? Jeunes diplômés comme salariés précaires, chômeurs comme chefs d'entreprise s'y retrouvent. Pas sûr qu'ils aient tous à y gagner. La preuve : dès que la réalité du «contrat unique» devient plus complexe, Sarkozy se fait étrangement flou. Il loue l'héritage villepinesque du CNE, cette trouvaille qui permet de se débarrasser d'un salarié sans motif, et assure vouloir s'en «inspirer». Mais il envoie le patelin Xavier Bertrand réfuter toute «généralisation» dudit contrat pour rassurer la «France qui souffre». Royal aurait été taxée de gaffeuse pour moins que ça... De même, Sarkozy se cache derrière le totem de la «flexsécurité» scandinave, sans assumer le haut niveau de prélèvements obligatoires qui va avec."

Libé : Escroquerie

mardi 30 janvier 2007

Les autres chiffres du chômage (ACDC)

Libé vient de publier un papier sur l'ACDC, les Autres chiffres du chômage, un collectif qui publie, preuves à l'appui, les éléments complets. Bilan, pas surprenant quand on regarde autour de soi : entre explosion des sorties et les radiations, les bons chiffres annoncés masquent une réalité tout autre, où environ 4,5 millions de personnes sont privées d'emploi.
Bizarrement, et comme je l'expliquais la semaine dernière après lecture du Canard, les chiffres officiels de l'Insee ne sortent toujours pas...
Libé : Les chiffres «tronqués» du chômage

jeudi 25 janvier 2007

Vrac : emploi, CNE, contrat unique et RG

Vous vous en doutez, je n'ai pas résisté à l'envie d'acheter le Canard enchainé du jour, pour découvrir les révélations sur les enquêtes des Renseignements généraux à propos de l'entourage de Ségolène Royal, et au profit de l'équipe de campagne de Nicolas Sarkozy. Comme le Canard ne met pas, en dehors de sa Une, ses papiers sur internet, je vous invite vivement à courir l'acheter pour vous faire une idée. Comme la presse s'en fait largement écho, vous êtes sûrement au courant. J'y ajoute qu'hier (sur BFM TV ?), la journaliste du canard maintenait ses dires, en particulier en soutenant qu'un membre des RG avait été chercher le jugement de divorce au tribunal, ce qui, disait-elle, laisse des traces. Bizarement il n'en est pas questions dans les papiers du Monde ou du Figaro qui confirme l'enquête et la mise à jour en janvier, mais pas le lien avec la campagne présidentielle. Mouais mouais... C'est pas moi qui le dis, c'est Le Monde dans sa conclusion : "Après le départ, en janvier 2004, d'Yves Bertrand, directeur pendant douze ans, M. Sarkozy n'était pas parvenu à imposer un de ses fidèles, Bernard Squarcini, en raison d'une opposition de l'Elysée. Pascal Mailhos était donc devenu directeur, avant de céder la place à son adjoint, Joël Bouchité, en avril 2006. Ce dernier est très proche de M. Squarcini". La boucle est bouclée...

Où sont les chiffres de l'emploi ?
Tout aussi intéressant, un papier du Canard relate que la publication les chiffres de l'emploi par l'Insee a été retardée. Le monde s'en fait l'écho dans un grand papier à lire : "Selon Le Canard enchaîné du mercredi 24 janvier, le chômage au sens où le BIT l'entend serait en fait de 9,2% – soit le chiffre d'avril-mai 2006 – à comparer aux 8,7% dont se vante le gouvernement. Bref, la France ne compterait pas 2,37 millions mais plus de 2,5 millions de sans-emploi". Questionné à ce sujet à l'Assemblée, Gérard Larcher, ministre délégué à l'Emploi, a martelé que "la baisse du chômage était une réalité". Alors pourquoi masquer les chiffres ?

CNE et contrat unique
Une autre chose dont on parlait bien peu à mon goût, c'est le projet de contrat unique, calqué sur le CNE et feu-le-CPE, que j'évoquais notamment et , en janvier 2006. Ce contrat précaire pour tous est bien au programme de l'UMP, vous pouvez vérifier à la source, les éléments précis qui confirmeraient les termes rassurants (procédures de licenciements, indemnités) en sont totalement absents.
Si je parle de ça, c'est que Libération fait un papier joliment titré Ségolène Royal met un pied dans le social qui précise certaines intentions de la candidate : suppression du CNE, amélioration des 35 heures et règlementation des frais bancaires.
Tiens, je ne sais plus où j'ai lu que Jean-Louis Borlo, ministre du Travail, confondait contrats et emplois, à propos des emplois de services à la personne, et que les 300 000 emplois annoncés correspondaient en fait à 300 000 contrats, mais de quelques heures pour la plupart (ménage et courses pour les personnes âgées par exemple), et donc ne dépassaient pas les 60 000 emplois réels. Sur Le canard, peut-être ?

mercredi 24 janvier 2007

Tontons flingueurs *

Flinguez, flinguez braves gens. Déchainez-vous sur Ségolène Royal, piétinez-la bien. La manœuvre est tellement visible qu'elle en devient risible. Relever ainsi un point de vue somme toute de bon sens sur la souveraineté des Québecois ne me bouleverse pas, loin de là. Dangereuse en politique étrangère, la candidate PS ? Libre à vous de le penser. Mais alors, soyez objectifs : que penser alors de Nicolas Sarkozy, en déplacement aux USA , qui y critique ouvertement l'attitude arrogante de son pays ?
Les deux positions ne supportent pas la comparaison. Parler de "liberté et de souveraineté" pour le Québec, où est le mal ? Ce peuple s'est déjà exprimé démocratiquement sur le sujet à deux reprises, et pourrait être amené à le faire une troisième fois dans les années qui viennent. - , comme pour tout autre peuple, qui peut s'en offenser ?

J'correctionne plus, j'dynamite, j'disperse, j'ventile...*
Qu'un ministre de l'Intérieur en exercice déjuge le Gouvernement auquel il appartient, et à travers lui son pays tout entier, me parait autrement plus grave. D'abord parce qu'il a ainsi outrepassé son rôle, en prenant les habits de ministre ses Affaires étrangères (mais au fait, était-il là-bas comme ministre ou comme candidat ?). Ensuite parce que ce même gouvernement n'a pas réagit à cet excès comme n'importe quel gouvernement l'aurait fait : en l'excluant.
C'est aussi qu'il est bien pratique pour la Majorité actuelle d'avoir en son sein Dr Jeckyll-Sarkozy et Mr Hide-de-Villepin. Au premier, l'usage de la fonction pour promouvoir les ambitions. Au second, le bilan bien médiocre de 5 ans d'exercice du pouvoir. Et le moment venu, Dr jeckyll aura beau jeu de renier ce bilan, à grand renfort de promesses de rupture en douceur.

Des flingues de concours et la puissance de feu d'un croiseur *
C'est que la riposte à toute intervention de Ségolène Royal est parfaitement réglée et orchestrée : elle porte d'ailleurs ce nom, la "cellule riposte" mise en place par le candidat UMP : "Le petit groupe s'est mis en place, au sein du QG de campagne de Nicolas Sarkozy, le jour même de son inauguration, le 15 janvier. Deux réunions par jour, l'une le matin, à 8h30, l'autre le soir, après les journaux de 20 heures. Autour de la table, des élus rodés aux médias, des jeunes technocrates capables de "pondre" des notes d'argumentaires à la pelle et… des observateurs assidus du camp socialiste. L'équipe de campagne du candidat UMP appelle le dispositif la "cellule riposte". Ségolène Royal en est la cible favorite."(1)

Des nuits blanches... des migraines... des "nervous breakdown", comme on dit de nos jours...*
Mais la ficelle est un peu grosse. La campagne de 2002 totalement tournée vers la sécurité a montré la voix, et au lendemain du premier tour, ils devaient être quelques-uns à se sentir floués. Celle du référendum a enfoncé le clou : c'est donc possible de résister. Aujourd'hui je doute fort que les citoyens se laissent avoir par un tel tir de barrage permanent. Il en va de la politique comme de la promo cinéma : à trop forte dose, l'agression publicitaire a l'effet inverse de celui escompté, et se retourne contre l'annonceur, surtout quand le scénario n'est pas passionnant. Combien de films ont ainsi désespéré leur producteur...
L'histoire est pourtant bien huilée : l'homme est passé maître dans l'art des petites phrases qui font les choux gras des journaux télévisés, lui assurant une couverture médiatique sans égale. Mais à trop prendre les gens pour des moutons, à trop tenter de les manipuler manipulables, on finit par les agacer. Ils s'en préparent, des nervous breakdowns...

Chars et limonade...
Audiard nous a appris qu'une division de Panzers peut se décimer à coup de limonade... Plus sérieusement, j'ai aussi dans la tête l'image d'un homme seul arrêtat une colonne de chars à Pékin. Certes, les chars sont lancés, et en ce moment, certains se demande un peu ce qui pourra les arrêter. Mais l'heure n'est pas encore venue : les débats participatifs se poursuivent, ils nourrissent le programme qui nous sera présenté le 11 février. Les gachettes de l'UMP vont encore avoir du boulot, et elles le savent : "L'équipe sarkozyste craint d'ailleurs les annonces programmatiques de Mme Royal, officiellement annoncées pour le 11 février. "Elle pourrait retrouver un élan en annonçant deux ou trois propositions séduisantes." (1)
Ah, finalement, elle aurait donc un programme ? "Pourquoi ? Fallait pas ? Ben, j'ai eu tort" *.

Source :
(1) Le Monde.fr : La campagne de Mme Royal sous surveillance de l'UMP

* D'après Michel Audiard, in Les tontons flingueurs

mardi 23 janvier 2007

Pilleurs d'épave...

L'autre Plus vieux métier du monde a toujours ses adeptes. N'en déplaise à Sa Majesté, les pilleurs se sont mis au travail sur l'épave du MSC-Napoli, le porte-conteneurs naufragé en Angleterre. Vous reprendrez bien une BMW 1300 cm3, après votre tracteur et votre 4x4 ?

Le Monde.fr : Les conteneurs du cargo échoué livrent leurs trésors sur la plage

Merci à Fredo pour l'info...

vendredi 19 janvier 2007

Info : Ami citoyen, bouge-toi !

Arrête de dire que les politiques n'ont pas d'idées et rien à dire, et va donc chercher les infos qui t'intéressent, au lieu de compter sur la télé et la radio pour (mal) faire le boulot que tu souhaites...

Lire la suite

mercredi 17 janvier 2007

"Arthur et les Minimoys" : les deux suites officialisées

On en causait voilà quelques heures, je viens de tomber là-dessus :

Alors qu'"Arthur et les Minimoys" est sur le point de franchir le cap des 5 millions d'entrées dans l'hexagone, Luc Besson vient de dévoiler les titres des deux suites, prévues pour 2009 et 2010. Source : Allociné Actualités, le 5 janvier 2007

mardi 16 janvier 2007

Arthur et les Minimoys

Wow...

J'aime ces mondes magiques emprunts de poésie et d'humour à la fois. La princesse vaut bien celle de Shrek, tant par son caractère que par sa beauté (si si, en fait les oreilles en pointe on s'y fait). Un bon moment de détente, en attendant la suite qui, j'espère, marquera le changement d'avis de Besson qui avait dit qu'il ne ferait que 10 films...

Plan photos pas cher

Allez voir ici

En vous inscrivant avant le 31/01, vous avez 15 tirages photos gratuits par mois jusqu'à fin 2007. Reste à votre charge les frais de port et de traitement : un peu moins de 3 euros. Je n'ai pas d'action mais je ne garantis pas la qualité du tirage ;-)

lundi 15 janvier 2007

Antisocial, tu perds tes repères...

Arf... Bernie m'a tuer... Ce matin sur France Inter, j'ai appris que Bernard Bonvoisin, alias Bernie, le leader du groupe Trust, soutenait François Bayrou. Un mythe s'écroule, je ne m'attendait pas à ça ! Vais-je laisser l'intro d'Antisocial comme sonnerie de téléphone quand mes enfants m'appellent ? Le suspens est insoutenable...

Reprise

allez, le déménagement (à peu près) fini, les fêtes passées, les 18 ans de mon fils ainé aussi, j'essaye de reprendre le fil du pMp...

Avec en avant première nos trombines prises avec le zouli MacPro tout neuf de thibaud. Jaloux je suis...